You are currently browsing the monthly archive for janvier 2009.

Voici une invitation au vernissage d’Élise Lafontaine, une artiste-peintre qui travaille en duo avec Dominique Desbiens, l’artiste qui signe la couverture du tome 1 du collectif Le Front:

Il me fait plaisir de vous inviter à mon vernissage mercredi le 4 février de
18h00 à 21h00 à la Galerie Viaduc située 5806 boul. St-Laurent (angle
Bernard).

Lors de cette soirée, mes peintures en solo y seront présentées ainsi que
celles en duo avec Dominique Desbiens et André Demers

L’exposition se poursuivra jusqu’au 12 février excepté lundi et mardi qui
seront fermés.

Je vous attends en grand nombre

Elise Lafontaine

expolafontaine

Publicités

C’est pas mal officiel! Notre « .com » pointe depuis quelques heures sur notre nouvelle interface WordPress, alors voilà, je vous présente notre nouveau site. Si jamais vous avez des commentaires ou des suggestions à faire, n’hésitez pas! Après tout, c’est justement pour garder un meilleur contact avec les internautes que nous avons décidé d’opter pour cette alternative.

Dans le même ordre d’idée, nous vous informons que l’espace blog sera offert aux artistes qui publient dans Le Front, afin de leur permettre de poster des nouvelles à propos de leurs projets.

Bonne visite!

On se refait une beauté, mais nous en sommes toujours à la phase de tests.

Pour voir des extraits du collectif Le Front #1, dirigez-vous vers la section Publications!

Andrea Bruno (Italie)

Bruno est né à Catania en 1972. Il commence à faire de la bande dessinée au début des années ’90, et est publié autant en Italie qu’à l’étranger (Chez Frémok, anciennement Amok, dans le collectif « Black Indan Ink », en 2000). En 2005, il a fondé « Canicola », un regroupement d’artistes, qui édite un recueil une ou deux fois par année. Il a produit en 2007 son premier album, intitulé « Brodo di Niente ». Son style fait un peu penser à celui de Gipi, mais reste beaucoup plus sombre que celui de son compatriote. Son utilisation des masses est féroce, et donne une violence certaine à ses récits.

Expose au Scott Eder Gallery (New York) du 10 octobre au 28 novembre 2008, dans une exposition intitulée « Italian masters of comic art ». À noter, aussi, dans la même exposition, la présence du Gipi en question, et d’un certain Manuele Fior, dont le travail est extrêmement intéressant. Ces artistes ne sont plus, bien entendu, des artistes « underground », mais sont toujours très, très peu connus au Québec.

bruno01 bruno02 bruno03

Catégories

Statistiques

  • 40,717 clics