You are currently browsing the tag archive for the ‘Front Froid’ tag.

Front Froid participera à la soirée hommage à Phylactère Cola ce vendredi le 22 octobre 2010 à 21 h au Studio Juste pour rire (2109, rue St-Laurent à Montréal).

Jeik Dion, auteur de bande dessinée et membre de Front Froid, dessinera en direct durant cette soirée-hommage. En plus d’illustrer « La Grande Illusion » de l’auteur à succès Bryan Perro, Jeik Dion a été publié dans les éditions 2007, 2008 et 2009 du collectif Le Front, et a participé à deux reprises au collectif américain Pop Gun.  Il est, de plus, le créateur derrière la série CAZE diffusée sur le web depuis 2006.

Front Froid sera aussi sur place les 22, 23 ainsi que les 27, 29 et 30 octobre. Venez nous y rencontrer !

Pour plus de détails sur la programmation 2010 du Festival Spasm consultez le www.spasm.ca.

Publicités

Intervenants du milieu, libraires, éditeurs, auteurs, lecteurs et amateurs de BD; Front Froid aimerait vous voir devenir membre de son organisme.

Faisant la promotion d’une certaine BD québécoise et de sa relève depuis plus de trois ans, Front Froid recrute actuellement ses membres pour l’année 2010-2011 !

En étant membre vous recevrez gratuitement Le Front 4 et pourrez accéder à notre section VIP du forum afin de voter pour les 5 projets BD qui seront publiés dans le prochain recueil de Front Froid.  Ainsi vous participerez activement à la ligne éditoriale du Front 4 !

Être membre de Front Froid, ce n’est pas simplement avoir droit à une foule d’avantages, c’est aussi encourager une équipe de bénévoles qui depuis un peu plus de trois ans travaille pour la démocratisation et la reconnaissance de la BD au Québec.

Pour savoir comment procéder, consultez la section membres.

P.S. : Si vous avez payé votre adhésion après la période de votes de l’année passée, vous êtes déjà membre pour cette année.

Depuis que Cyberpresse existe, plusieurs articles entourant la BD ont été publiés, mais toujours dans une petite rubrique qui s’intitule « BD et livre jeunesse ». Sans vouloir ne rien enlever à la littérature jeunesse, nous croyons que la BD est un art à part entière qui mérite sa propre section et un traitement journalistique qui lui rend justice.

Participez à l’événement!

Voici un exemple de texte que vous pouvez envoyer comme commentaire à Cyberpresse :

En tant que lecteur de Cyberpresse et amateur de bandes dessinées, je trouve que votre quotidien ferait preuve d’une belle ouverture d’esprit si vous acceptiez de créer une section exclusivement consacrée à la BD. Nous sommes plusieurs à penser que la BD est un art à part entière, et qu’il mérite un traitement journalistique adapté à sa réalité mais surtout à sa diversité. Cette initiative contribuerait fort positivement au développement d’un marché en ébullition et qui ne demande qu’à être démocratisé.

Merci de votre compréhension,

Les tomes 1 et 2 du collectif Le Front sont maintenant disponibles en ligne, au prix compétitif de 15$!

Cette nouvelle offre est la première étape de notre changement de cap dans notre stratégie de diffusion et de distribution. Front Froid fera donc dorénavant sa distribution et sa diffusion en privilégiant les canaux de distributions en ligne, événementiels et spécialisés.

Nos livres seront donc disponible pour la commande en ligne via Le Pressier, mais vous pourrez aussi vous les procurer lors des événements BD de l’année et chez les libraires qui aiment la BD.

Minh Nguyen, un membre de Front Froid, a publié sur son blogue un article au sujet de la structure narrative des comic books, que je vous suggère de lire avant de commencer la lecture de ce billet. Minh fait état de certaines lacunes propres aux traditionnels « issues » mensuelles au sein desquels super-héros et vilains se tapent sur la gueule ad vitam aeternam. Bien d’accord avec lui : les interminables conflits musclés sont, à la longue, soulant. J’aimerais toutefois ajouter mon petit grain de sel. Minh semble associer la « structure » (un numéro par mois pour l’éternité) au problème de « milieux interminable » des comics books. Il faudrait peut-être ajouter à cette analyse que c’est un impératif économique qui gouverne cette structure. Un héros est une franchise qui doit rapporter. Tant qu’elle raporte, une grosse compagnie comme DC ou MARVEL n’a absolument aucune raison de la terminer. De là les histoires interminables. Pure logique capitaliste.

Conséquemment, les auteurs  de comic books doivent user de créativité pour faire en sorte que l’histoire ne se termine pas, sans pour autant que le lecteur soit ennuyé. Bien sûr, les comic books plus ordinaires utilisent la stratégie de l’alternance éternelle de vilains. C’est le genre de stratégie qui fonctionne avec une clientèle renouvellable, c’est-à-dire les enfants. La majorité des enfants vont lire Hulk peut-être deux ou trois ans. Après quoi ils passerons à un autre héros, et Hulk sera lu par leurs petits frères (ou leurs petites soeurs).  En effet, bien d’accord avec Minh, le système du comic books pour jeunes est une grande roue panthéonique, plutôt ennuyante lorsqu’on saisie les motivations de sa dynamique.

batman

Mais d’autres comic books utilisent le « conflit éternel » de manière un peu plus complexe en le rapportant au niveau de l’individu. Les grands héros s’affrontent aussi eux-mêmes. Pensons à Batman ou à Iron Man. Le conflit éternel est évidemment utilisé pour faire faire du fric à la franchise, mais les auteurs ont su utiliser un impératif économique pour parler de quelque chose de plus profond : le dilemme éthique, la morale, la justice. Ce sont des conflits qui SONT éternels, qui viennent donc donner une légitimité à l’histoire sans fin. Dans ce cas là, je ne suis pas prêt à avancer que le politique n’est pas présente au sein de ce genre d’histoire. Il y a quelque chose de très important dans ce genre de conflit éternel, tant au point de vu politique que philosophique. Voilà, je m’arrête ici.  Merci Minh pour ta réflexion!

clindoeil_Desbiens

Petit message pour vous inviter à aller ou à retourner sur le site de Dominique Desbiens. On peut y trouver ses dernières productions, dont la superbe pochette du groupe Karkwa… et un petit clin d’oeil à Front Froid!

logo-planete-bdMême si la BD est sortie depuis une semaine, le lancement officiel du deuxième collectif de Front Froid aura lieu dans deux semaines, à la déjà célébrissime librairie Planète BD, le vendredi 8 mai, de 17h00 à 21h00.

Les illustrateurs seront là pour faire de petits dessins dans vos livres, communément appelés « dédicaces », et les scénaristes seront là pour… dire à quel point la dédicace  est un acte tout à fait grégaire et pour se bourrer le micro dans le buffet. Par la suite, si vous n’êtes pas mort piétinés par la foule avide, nous vous invitons à venir fêter dans un des  nombreux débits de boisson de la ville.

Au plaisir!

C’est pas mal officiel! Notre « .com » pointe depuis quelques heures sur notre nouvelle interface WordPress, alors voilà, je vous présente notre nouveau site. Si jamais vous avez des commentaires ou des suggestions à faire, n’hésitez pas! Après tout, c’est justement pour garder un meilleur contact avec les internautes que nous avons décidé d’opter pour cette alternative.

Dans le même ordre d’idée, nous vous informons que l’espace blog sera offert aux artistes qui publient dans Le Front, afin de leur permettre de poster des nouvelles à propos de leurs projets.

Bonne visite!

Catégories

Statistiques

  • 40,717 clics